Des années plus difficiles

A partir de 1998, année où les coureurs de Festina sont confondus de dopage sur le Tour de France, Maryse Raoult accepte de prendre la présidence du club. Mathieu Raoult, Laurent Le Floch, Nicolas et Jean Marie Gaude,Timothy Collier, Gwénolé Michel, Erwann et Ronan Poulizac, Nicolas Le Bras (champion des Côtes d’Armor et de Bretagne juniors, la même année) sont les porte-drapeau du club.

Aurélien Jégou,  Le Ray et Vincent Buguellou, juniors première année prometteurs, en 2008

Mais les scandales répétés du dopage jettent le discrédit sur le cyclisme, plus que sur d’autres sports, plus épargnés par les contrôles. Le recrutement devient difficile, au Cyclo Club du Blavet comme ailleurs. Cela se traduit par moins de coureurs et moins de courses.

Un loto, organisé à l’initiative de Maryse Raoult, conforte les finances du club et le club comporte une section cyclos d’une trentaine de licenciés.Maryse Raoult